Stéphanie Hervier – Medaviz

Pionnier de la télémédecine et de la téléconsultation, Medaviz partage ses enseignements.

En 2020, voici les chiffres clés :

30 salariés.

10 000 médecins partenaires.

Levée de fonds : 700 000 € en juin 2017.

Où en est votre aventure entrepreneuriale depuis notre interview ?

Depuis septembre 2018, la téléconsultation dans le cadre du parcours de soin (entre un médecin et ses patients) est remboursée par la Sécurité Sociale comme une consultation en présentielle. Depuis cette date, l’édition d’un logiciel de téléconsultation pour les médecins, les établissements de santé et les communautés de professionnel sur les territoires est le coeur de l’activité de Medaviz. L’évolution réglementaire a fait évoluer notre société.

Nous venons de signer en janvier 2020, un important partenariat avec le groupe Ramsay Santé, premier groupe de cliniques en France, qui offre l’outil Medaviz à ses 8 000 médecins.

Nous accompagnons tout type de spécialités et majoritairement des médecins généralistes.

Nous sommes 20 salariés et nous voulons être 30 d’ici la fin de l’année.

Quel apprentissage capital souhaiteriez-vous partager depuis notre rencontre initiale ?

L’entrepreneuriat est plein de surprises. Nous le voyons avec l’évolution réglementaire de 2018 qui n’avait été anticipée par personne. De plus avec la crise du Covid-19, les médecins passent de 10% à 70% de téléconsultation.

Notre choix de croissance rentable à l’opposé des grandes levées de fond est aussi un apprentissage fort. Nos clients sont les médecins et non les patients, donc nous restons assez peu connus du grand public alors qu’il nous a été souvent recommandé d’aller sur du BtoC. Aujourd’hui nous avons une croissance rentable et nous sommes à l’équilibre, donc le pari est réussi.

Laisser un commentaire